RAPPEL DE MEMOIRE TOM II: LA JUSTIFICATION DE L’ENFER QUE VIT LE PEUPLE IVOIRIEN 1ere Partie.

dramane-ouattara-le-malfra

Dans les années 80 alors que la Cote d’Ivoire traverse sa plus grande crise économique, juste après son miracle économique de 70 on assiste a la mise en place d’une solution dite la meilleure: P.A.S Programme d’Ajustement Structurel, qui dans la forme consistait a réguler le système économique.

Cependant, dans le fond se programme avait plusieurs autres exigences que le gouvernement d’alors ne maitrisait pas ou sur lesquelles ils auraient fermés les yeux… Ce qui va nous conduire a l’apparition d’un jeune économiste dit prometteur pour l’Afrique subsaharienne vu ses années d’expériences en la personne de Allasane Dramane Ouattara de nationalité voltaïque devenu aujourd’hui le Burkina Faso.

Le président d’alors S.E.M F.H.B n’octroie aucune nationalité a se monsieur ADO et bien plus il lui faira signer un document lui interdisant de s’ingérer dans la vie politique ivoirienne bien qu’étant 1er ministre imposé par l’occident.

Mais ADO, par le biais de ses sbires va réussir a devenir l’homme des grandes décisions a cause de la mauvaise santé du président F.H.B et va alors se lancer dans une vague de privatisation des sociétés d’État. Ce qui débouchera sur la dévaluation du FCFA c’est-à-dire la perte de sa valeur.

En 1993 après la mort du père de la nation il va tenter un coup d’État, le premier de sa longue liste, en se proclamant chef de l’État et en violant ainsi la constitution ivoirienne et se désavoue ainsi auprès de la mémoire de feu F.H.B a qui il avait promis se tenir a l’écart de la vie politique ivoirienne. Cependant cette tentative sera stoppé net par le président de l’Assemblée national d’alors H.K.Bédié a qui la constitution donnait l’autorisation de remplacer le chef suprême.

Suite a cet échec cuisant et honteux ADO cours se réfugié au Togo puis au Gabon, en ce qui concerne l’Afrique. Et revient a la charge en 1995 lors des Élections présidentielles, le 1er sous l’air du multipartisme obtenu grâce au combat des opposants politique notamment des partisans du FPI conduit par M. Laurent Gbagbo. Mais nous assisterons a son rejet appuyé par le livre de H.K.Bédié l’excluant de la liste des candidats pour Nationalité <<DOUTEUSE>> dit-il, puis après l’interdisant de séjourner sur le territoire ivoirien.

Ce qui conduira ADO a menacer publiquement le pouvoir d’Abidjan tout en le traitant de #moribond et dit:<< la cote d’Ivoire va devenir #ingouvernable (…)>>

Et en 1999 nous assistons au 2eme coup d’État mais conduit par l’armée, ceci conforta les propos d’ADO vu qu’il entrera au pays après avoir saluer se coup d’État militaire. Mais l’on organisera par la suite un référendum pour l’introduire en tant que candidat c’est-à-dire remplissant toutes les conditions et le peuple a son tour le rejeta. Il se retire une fois de plus de l’arène politique ivoirienne et nous assistons a la ténu d’élection en 2000 où le peuple portera son choix sur S.E.M Laurent Gbagbo Président de la deuxième république de la CI…

A Suivre…

By_Amiral_Nabab

More from us