Côte D’Ivoire – Législative 2016 – L’Analyse de Senn Souleymane: “Affi doit avoir le courage de rendre les clés du FPI”

Lavane Murphy

J’ai déjà signalé ici, avant les élections, que le boycott des législatives prôné par une partie de l’opposition ivoirienne me laissait perplexe. Quant à mon confrère Tche Bi Tche, il a dit, lui, que le boycott des législatives ne lui paraissait pas pertinent.

J’ai encouragé tous mes confrères qui s’étaient alignés dans le starting-block ainsi tous les autres candidats, en dehors de ceux du RHDP. Au final, le verdict de ces législatives s’est avéré cruel pour le FPI tendance Affi. Sur 185 candidats – d’autres parlent de 210 – présentés, seuls trois, peut-être plus, ont été élus.

Au vu de ce résultat, Affi N’Guessan devrait enfin tirer toutes les conséquences, ne pas se faire le complice volontaire ou involontaire du pouvoir, rendre les clés du FPI.

Sous sa direction, le FPI a reculé. Là où en 1990, le président Gbagbo a eu 18,30% à la présidentielle et 9 députés, lui s’en est tiré, en 2016, avec seulement 9% à la présidentielle et 3 députés.

Oui, Affi doit avoir le courage de rendre les clés du FPI dont manifestement il ne détient pas la majorité. Ses partisans auront beau jeu de jeter la pierre à Abou Drahamane Sangaré, mais les défaites de grosses pointures affidées telles que Marcel Gossio, Christine Adjobi, Agnès Monnet, Alphonse Voho Sahi… dans des circonscriptions où le FPI régnait en maître, sont loin d’être anecdotiques.

 

Senn Souleymane

More from us