LES CASQUES BLEUS DE L’ONU DOIVENT SE DÉPLOYER EN FRANCE

L’urgence d’une réunion et résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU s’impose afin de déployer rapidement des Casques Bleus pour rétablir l’ordre dans les banlieues françaises, éviter la presque-guerre-civile de 2005, et surtout protéger les droits de l’homme des groupes minoritaires de France.

Il n’y a pas qu’en Afrique où l’ONU doit déployer ses fameux Casques Bleus et protéger les droits de l’homme. Les groupes minoritaires martyrisés et suppliciés dans les pays occidentaux méritent eux aussi la protection de l’ONU.

Et les responsables français soupçonnés d’actionner, soutenir, cautionner, activer, justifier ou encourager ces actes policiers odieux et hautement répréhensibles, en association, de façon méthodique et organisée, et à l’échelle étatique et républicaine, contre les races minoritaires de France, doivent être traduits devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité.

Le premier sur la liste de ces responsables français à inculper n’étant nul autre que le tristement célèbre Nicolas Sarkozy, sosie du Dr. Joseph Goebbels. Il est notamment le responsable et l’instigateur de la guerre de la France contre les banlieues et l’attisement de la haine raciale et la xénophobie contre les races minoritaires de France en 2005 alors qu’il était le tout-puissant ministre de l’Intérieur et candidat prématurément déclaré à la présidentielle de 2007.

Nicolas Sarkozy avait sciemment incité les policiers français à déclarer la guerre aux jeunes noirs et arabes des quartiers pauvres de France, en violant massivement et systématiquement leurs droits les plus élémentaires, dans le but de faire réprimer après dans le sang toute manifestation des banlieues contre les violences policières ; le gain politique final de ce sombre et sinistre projet du sosie du Dr. Goebbels dont le Dr. Goebbels serait incroyablement fier depuis son sépulcre pour ses méthodes plus ingénieuses celles du Parti National Socialiste, c’était de démontrer aux français qu’il était le plus caïd de tous les candidats présidentiels déclarés de l’époque, et le mieux qualifié pour casser du nègre et de l’arabe, pour casser toute racaille banlieusarde et laver tout ça au Kärcher.

Et la stratégie a marché puisque la répression sauvage et barbare des manifestations pour dénoncer les violences policières dans les banlieues, sous la direction de Nicolas Sarkozy, a aidé Mr. Sarkozy à se faire voir des électeurs français comme le seul homme de la situation. En conséquence Sarkozy a été élu président en 2007. Pour se faire élire, Sarkozy et ses stratèges ont sorti de leur laboratoire de réflexions, l’un des plus sombres projets politiques de l’histoire de la France : provoquer les jeunes français pauvres des banlieues, les pousser à la révolte, et ensuite mâter cette révolte sans état d’âme pour démontrer aux français que Nicolas Sarkozy est le seul capable de les protéger des immigrés, des nègres, des arabes, et de toute la « racaille » étrangère qu’il faut « laver au Kärcher » et qui vient envahir la France et menacer la sécurité des français.

Nicolas Sarkozy a démontré et réaffirmé plus tard, aux yeux du monde entier, cette volonté inébranlable et cette passion religieuse de ne jamais hésiter une seule seconde à casser du nègre et de l’arabe, en Côte d’Ivoire et en Lybie, avec des guerres illégales, des guerres d’agression et contre la paix, des crimes massifs de guerre, crimes contre l’humanité, et des crimes contre la paix. Le fait que Nicolas Sarkozy ne soit pas enfermé dans une cellule de la CPI, est bien une preuve supplémentaire que cette cour n’est guère à la recherche de la justice internationale ; c’est la cour des « petits copains qui dominent et écrasent les autres ».

En tout état de cause, l’ONU a régulièrement failli à son rôle chaque fois que les races minoritaires étaient en danger en Occident. Cette fois elle doit déployer ses Casques Bleus pour protéger les groupes minoritaires dans les quartiers pauvres de France. Pour cette mission des Casques Bleus en France, il est souhaitable et même préférable que les pays qui contribueront le plus grand nombre de troupes soient essentiellement d’Afrique Noire et du Maghreb, d’autant plus que les victimes à protéger dans les banlieues françaises sont majoritairement originaires de ces deux régions du monde.

Et Koffi Annan, le perroquet des droits de l’homme et des causes lugubres, devrait aller faire une déclaration en France sur la situation des banlieues.

 

Par Maitre-Namory Fatogoma Dosso

More from us