Côte d’Ivoire : Deux morts et un évadé dans une mutinerie avortée à la prison civile de Dimbokro

Une mutinerie orchestrée par les prisonniers de la maison d’arrêt et de correction de Dimbokro (MACDI) a avorté, entraînant la mort de deux detenus: N’guessan Yacinthe et Souleymane dit Tchèrè.

Le prisonnier Ekra Roma s’est évadé tandis que N’goran Camille Ehui dit Popolo, un bandit de grand chemin qui purge 20 ans de prison, s’en est sorti avec une blessure à l’épaule par balle, a constaté l’AIP.

Selon des témoignages recueillis à la MACDI, les prisonniers ont entamé leur mutinerie dimanche aux environs de 12H. Après la recréation, ils sont montés au mirador, maîtrisé et bastonné le garde pénitentiaire de service, après lui avoir arraché son fusil. Ils sont descendus derrière la prison, du côté du jardin, en s’aidant des lampadaires fixés au mur.

Malheureusement pour ces bandits, ils sont repérés par les agents pénitentiaires en faction. Ces derniers appellent au secours. Ekra Roma, descendu premier en possession du fusil arraché au garde du mirador, le pointe et tire en direction des agents, donnant ainsi le temps de couvrir sa fuite. Moins chanceux, N’guessan Hyacinthe et Souleymane qui le suivaient sont tués dans les échanges de tirs. Deux autres prisonniers qui ont tenté l’aventure sont appréhendés.

Pendant ce temps, la tension devient vive à l’intérieur de la prison avec des manifestations bruyantes. Les prisonniers se mettent à crier, à lancer des fourneaux, des marmites, des casseroles et autres objets en direction des gardes pénitentiaires, des éléments de la gendarmerie et de la police venus en renfort. Il a fallu des gaz défensifs et des coups de sommation pour atténuer l’ardeur de ceux qui ne voulaient pas rentrer dans leurs cellules. A 16H37, au moment où les pompes funèbres enlevaient les corps des détenus tués, le calme était revenu.

LDA

More from us